L'Objet d'Art Hors-séries n° 144
La Chine rêvée de François Boucher

N° 144 - Oct. 19

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

10,00 €

Version application Lecture & conservation sur smartphone ou tablette

9,99 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

10,00 €

ISSN : 9772426009004

Surtout connu pour son oeuvre artistique, François Boucher l’est moins pour sa collection d’objets asiatiques révélant un goût prononcé pour l’Orient. Pourtant, son oeuvre peint regorge d’allusions, souvent discrètes, à la Chine et aux chinoiseries, tandis que son oeuvre gravé affirme de manière franche son intérêt pour ce sujet. L’exposition du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, en évoquant sa collection, permet de mieux apprécier et mieux comprendre la sensibilité de Boucher pour cette « province rêvée du rococo » qu’a été la Chine.

Articles

Préface
La Chine rêvée de François Boucher
La Chine perçue par ses objets d'art
Le décor chinois du pavillon de la Muette
L'insaisissable collection de François Boucher
Arrêt sur oeuvre. Les pagodes "en terre des Indes"
Arrêt sur oeuvre. Laques, "le bon ton de l'or et l'excellent fini du travail"
Arrêt sur oeuvre. Les céladons de Chine
Arrêt sur oeuvre. Instrument de musique
La Chine de Boucher, un sujet décoratif
Le décor en bleu et blanc du château de Choisy

La seconde tenture chinoise

Au siècle des Lumières, la demande en ameublement de luxe s’accroît et le goût évolue vers des intérieurs plus intimistes, meublés dans les
tons pastel. Loin d’être abandonnées, les tapisseries sont appréciées pour la chaleur du textile et leurs dimensions adaptables, elles prennent alors place sur les boiseries et mettent désormais de côté les grands cycles décoratifs qui ont fait la renommée des manufactures françaises au profit de sujets plus décoratifs et voluptueux. À travers les modèles qu’il livre pour Beauvais et les Gobelins, François Boucher est l’un des principaux acteurs de cette nouvelle page de l’histoire de la tapisserie française.

Auteur : Lisa Mucciarelli

Magazine : L'Objet d'Art Hors-séries n° 144 Page : 42-50

Date : 18/10/2019

Bergeret de Grancourt, premier admirateur de Boucher
Arrêt sur oeuvre. Six tapisseries réunies
L’incroyable aventure diplomatique d’une tenture en Chine
La Chine de Boucher dans les arts décoratifs
Arrêt sur oeuvre. Du dessin à la gravure
Arrêt sur oeuvre. D'étranges porcelaines
Arrêt sur oeuvre. Une commode de style transition
Arrêt sur oeuvre. Une boîte de toilette exotique

Vous aimerez aussi

LE XVIIIe SIECLE AU LOUVRE. LES NOUVELLES SALLES

LE XVIIIe SIECLE AU LOUVRE. LES NOUVELLES SALLES

C’est un chantier de dix ans, inscrit dans le prolongement des travaux du Grand Louvre, qui s’achève aujourd’hui avec la réouverture des salles dévolues aux objets d’art du XVIIIe siècle. Dix ans au cours desquels le parcours muséographique a été entièrement repensé, pour se déployer aujourd’hui sur pas moins de 35 salles. Des chefs-d’œuvre insignes de l’orfèvrerie, du mobilier, de la porcelaine y alternent désormais avec des décors de boiseries anciens provenant de châteaux...

n°219 - juin 2014

9,50 €

Découvrir
LA MANUFACTURE DES LUMIÈRES

LA MANUFACTURE DES LUMIÈRES

La sculpture à Sèvres de Louis XV à la Révolution

45,00 €

Découvrir
FRAGONARD AMOUREUX, GALANT ET LIBERTIN

FRAGONARD AMOUREUX, GALANT ET LIBERTIN

Jean-Honoré Fragonard s’est adonné à tous les genres, mais a surtout exploré avec bonheur la thématique amoureuse. Entre galanterie aimable, libertinage assumé et sentimentalisme préromantique, l'exposition du musée du Luxembourg démontre qu’il fut bien plus qu’un peintre de boudoir virtuose. Quelque quatre-vingt bergeries, mythologies galantes ou scènes de genre licencieuses sont présentées en regard d’un florilège d’œuvres de contemporains du peintre tels que son maître...

n°90 - septembre 2015

10,00 €

Découvrir
DANSEZ, EMBRASSEZ QUI VOUS VOUDREZ

DANSEZ, EMBRASSEZ QUI VOUS VOUDREZ

Le siècle de Madame de Pompadour a vu triompher la galanterie dans la littérature comme dans les beaux-arts. À la suite d’Antoine Watteau, quantité de petits maîtres et d’artistes talentueux, tels Jean-Baptiste Pater, François Boucher et Jean-Honoré Fragonard, s’adonnent à la fête galante et à la pastorale. Tableaux, dessins, céramiques, costumes ou tapisseries : les 207 œuvres réunies à l'exposition du Louvre-Lens rendent compte de l’exceptionnelle fortune de cette thématique...

n°94 - décembre 2015

10,00 €

Découvrir